J’ai promis à Papa Goutte que cet article serait terminé quand il aurait fini de passer le balai vapeur dans la maison. Qu’est-ce qu’il faut pas faire pour éviter la corvée de ménage !

Pendant des années, j’ai cru que la capacité d’un produit de beauté à transformer la ménagère de moins de 50 ans en méga bombasse était proportionnel à son prix. Aujourd’hui, force est de constater que mon analyse était erronée : j’ai eu beau me tartiner le visage de différents produits de grande marque, je ne ressemble toujours pas à Charlize Theron. À l’inverse, j’ai fini par me demander si mon idée que les produits de beauté à petit prix étaient forcément de la m… de mauvaise qualité n’était pas également fausse. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à m’intéresser aux produits Cien de Lidl.

Vous savez peut-être que plusieurs produits Cien sont arrivés numéro 1 aux tests comparatifs des magazines Que Choisir et 60 millions de consommateurs (notamment la crème solaire pour enfants, la crème visage anti-rides et le baume à lèvres). Je me suis donc dit qu’à l’occasion, quand j’aurai terminé mes produits de soin habituels et si je trouvais des produits sympas au Lidl du coin, je me ferais ma propre idée.

Et l’occasion s’est présentée

Au mois d’août, Lidl a ressorti sa ligne de soins visage Cellular Beauty, qui revient environ deux fois par an en magasin depuis 2017. La gamme Cellular Beauty se compose :

  • d’une crème de jour,
  • une crème de nuit,
  • un contour des yeux,
  • et un sérum.

L’enseigne promet qu’“avec sa formule intensive offrant une hydratation profonde et optimale, ces soins uniques renouvellent et préservent l’éclat naturel de la peau, à moins de 4 euros”. Les produits sont formulés à base de myramaze, une plante du désert d’Afrique du Sud qui aurait des propriétés hydratantes, réparatrices et régénérantes.

Et alors là, accrochez-vous bien : plusieurs sites web affirment que la composition des crèmes de cette gamme serait très proche de celles de La Prairie. La Prairie quoi ! Oui oui, on parle bien de la marque Suisse de cosmétiques de luxe. Celle dont raffolent soi-disant Angelina Jolie et Lindsay Lohan. Celle qui vend un élixir de nuit de 20 ml à 1 044 euros. Si vous maîtrisez la règle de 3, ça fait 52 200 euros le litre. J’ai beau être matinale, j’ai mal.

Alors, bon plan ou bullshit ? Angelina Jolie période Mr. & Mrs. Smith ou Lindsay Lohan période rehab ? Lidl a-t-il vraiment réussi à fabriquer des dupes de La Prairie à moins de 4 euros ? Voici mon avis sur la gamme Cellular Beauty de Cien après un mois d’utilisation. Je ne peux pas vous donner mon avis comparatif sur l’utilisation des produits La Prairie, n’ayant pas souhaité claquer un SMIC dans des crèmes pour le visage ; alors pour compenser, je vous ai fait un comparatif détaillé des compositions des crèmes de nuit des deux gammes. C’est parti !

Le packaging

Les crèmes de jour et de nuit se présentent sous la forme d’un pot en verre d’une contenance de 50 ml, avec un couvercle argenté. Le sérum est présenté dans un flacon pompe de 30 ml en verre avec embout argenté. Le contour des yeux est contenu dans un tube en plastique mauve de 15 ml avec capuchon argenté. Chaque produit est vendu dans une boite en carton mauve estampillée au nom de la marque.

Simple et efficace. 

Pour des produits Lidl, le packaging est plutôt classe et rappelle un peu la présentation de produits haut de gamme. Petit bémol, la couleur argentée des couvercles est assez clinquante, et s’écaille au niveau de l’ouverture du sérum. Je me suis d’ailleurs retrouvée avec des paillettes argentées sur le visage ce matin (ne me demandez pas comment j’ai fait). Luxueux, de loin donc.

C’est pas flagrant sur les photos, mais si on regarde bien, on peut voir une perte de substance argentée.

La composition

On retrouve le fameux myramaze dans l’ensemble des produits de la gamme. Le Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques du site Que Choisir (non, je n’ai pas d’actions chez eux) n’identifie aucun risque pour le sérum et le contour des yeux. Les crèmes de jour et de nuit contiennent en revanche du phénoxyéthanol, un conservateur jugé potentiellement dangereux pour les enfants de moins de 3 ans par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). On est loin du public ciblé par les produits. On notera la présence de silicones, qui ne sont pas toxiques, mais peuvent en gêner certains.

Les produits ne semblent pas être cruelty-free ni vegan (je ne retrouve aucune information fiable sur la position de la marque Cien à ce sujet, si vous avez des infos, n’hésitez pas à me les communiquer en commentaire).

Concernant la composition des produits, attardons-nous sur celle de la crème de nuit et comparons-la à la Anti-aging Night Cream de La Prairie, qui contient également du myramaze et dont elle est supposée être le dupe. Je rappelle a titre informatif que la crème de nuit Cien est vendue 3,49 euros, versus 211 euros pour La Prairie. Voici un tableau comparatif de la composition des deux crèmes, avec en gras les ingrédients communs (les ingrédients ne sont pas rangés par ordre quantitatif, par souci de lisibilité).

La Prairie – Anti-AgingCien – Cellular Beauty
*Myrothamnus flabellifolia leaf/stem extract
Aqua
Glycerin
Glyceryl stearate
Butyrospermum parkii butter
Helianthus annuus seed oil
Dimethicone
Cetyl alcohol
Tocopheryl acetate
Tocopherol
Xanthan gum
Limonene
Phenoxyethanol
Caprylyl glycol
Caprylic/capric triglyceride
Panthenol
Citronellol
Theobroma grandiflorum seed butter
C12-15 alkyl benzoate
Lactobacillus ferment
Butylene glycol
Cetearyl alcohol
Steareth-21
Glycoproteins
Panax ginseng root extract
Equisetum arvense extract
Larix sibirica wood extract
Acetyl decapeptide-3
Palmitoyl tripeptide-8
Salicornia herbacea extract
Hexanoyl dipeptide-3 norleucine acetate
Carnosine
Leontopodium alpinum flower/leaf extract
Magnesium ascorbyl phosphate
Acrylates/c10-30 alkyl acrylate crosspolymer
Dextran
Chlorella vulgaris extract
Disodium edta
Steareth-20
Lepidium sativum sprout extract
Allantoin
Sodium oleate
Hydrolyzed myrtus communis leaf extract
Saccharomyces cerevisiae extract
Ethylhexylglycerin
Lecithin
Glycine soja oil
Cetearyl dimethicone
Cetearyl dimethicone crosspolymer
Hydrogenated lecithin
Polysorbate 80
Triethanolamine
Steareth-10
Alcohol
Benzyl benzoate
Butylphenyl methylpropional
Evernia furfuracea extract
Eugenol
Benzyl salicylate
Sorbic acid
*Methylparaben
*Ethylparaben
*Butylparaben
*Myrothamnus flabellifolia leaf/stem extract
Aqua
Glycerin
Glyceryl stearate
Butyrospermum parkii butter
Helianthus annuus seed oil
Dimethicone
Cetyl alcohol
Tocopheryl acetate
Tocopherol
Xanthan gum
Limonene
Phenoxyethanol
Caprylyl glycol
Caprylic/capric triglyceride
Panthenol
Citronellol
Coco-caprylate/caprate
Cetearyl isononanoate
Sucrose polystearate
Propanediol
Polygonum bistorta root extract
Sophora japonica flower extract
Sodium stearoyl glutamate
Carbomer
Sodium hyaluronate
Hexylene glycol
Sodium hydroxide
Ascorbic acid
Citric acid
Parfum
Geraniol
Benzyl alcohol
Benzoic acid
Dehydroacetic acid

En haut de la liste, on retrouve le fameux myramaze, présent dans les deux produits. Même si une partie de la composition des produits est commune, on remarque que la crème La Prarie contient beaucoup plus d’ingrédients que la crème Cien (est-ce gage de qualité ou pas ? Je ne sais pas). Petit bonus, en fin de liste en italique, on retrouve dans la crème La Prairie… du paraben, et notamment du butylparaben, un perturbateur endocrinien. À bon entendeur.

L’application

Le sérum est fluide mais pas trop liquide, facile à appliquer et pénètre la peau assez facilement. Il laisse une impression de film légèrement collant après application, qui disparaît quand il sèche. Une pression-pompe suffit, mais la quantité diminue bien plus vite que les autres produits : en 1 mois, j’ai utilisé environ 1/5 du produit. Je pense que j’utiliserais 3 flacons de sérum, le temps de terminer les pots de crème.

J’applique le contour des yeux juste après le sérum. Il procure une agréable sensation de fraîcheur à l’application, même si la texture gel est légèrement collante. Une toute petite quantité suffit pour faire les contours des deux yeux, de la taille d’un grain de riz rond, le tube durera donc assez longtemps.

La texture des deux crèmes est assez similaire, riche et fondante, le produit s’applique facilement et se fond bien sur la peau. Une petite noisette suffit pour couvrir l’ensemble du visage et le cou.

On retourne le pot mais la crème ne se renverse pas.

L’odeur des produits est florale, pas chimique, assez discrète même si légèrement plus prononcée sur la crème de nuit. Après application de l’ensemble de la gamme, la peau est souple et semble bien nourrie (l’effet des silicones ?), sans film gras désagréable.

L’efficacité

Après d’un mois d’utilisation, j’avoue être assez bluffée par l’efficacité de cette gamme. Ma peau est plus douce, plus lisse, plus lumineuse, mes pores sont moins dilatées. Les produits ne m’ont pas donné d’imperfections. De là à ressembler à Angelina Jolie, il n’y a qu’un pas (de géant, que je ne franchirai jamais, hélas). Mais les résultats obtenus sont à pondérer, j’ai en effet débuté un traitement par gélules de zinc en même temps que cette routine beauté. Je vous en parlerai dans un autre article. Pour finir, ma note finale sur les produits…

Vue d’ensemble

Packaging7
Composition7.5
Application8.5
Efficacité9
Rapport qualité / prix9

En résumé

8.2Avec sa gamme complète de soins visage pour moins de 15 euros, Lidl a fait très fort. Le packaging est plutôt de bonne facture pour des produits de hard-discount, avec un bémol sur les couvercles argentés un peu cheap. La composition n'est pas extraordinaire avec son phénoxyéthanol et ses silicones, mais on a vu nettement pire pour des crèmes anti-âge. On retrouve des composants communs avec les produits La Prairie mais ce ne sont pas des dupes pour autant. Les textures sont agréables et l'application est facile, avec une sensation de peau hydratée et nourrie sans film gras trop marqué, le parfum est discret. L'aspect de la peau est nettement amélioré après un mois d'utilisation. Bref, beaucoup de positif pour cette gamme que je rachèterai sans hésitation, et que je vous conseille si comme moi, vous avez une peau un peu terne qui a besoin d'une petit coup de fouet et de lumière.

Étiquettes : beautéCientest
Maman Goutte
Je suis Maman Goutte, la trentaine, mariée à Papa Goutte depuis quelques années. J’ai fait sarcasme en LV2 au lycée et j’ai ma ceinture noire de 12e degré. Si vous avez envie de partager tout ça avec nous, vous êtes les bienvenus !

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.